English Français
Votre sélection

SERRET, Paul. Des méthodes en géométrie. 

Paris, Mallet-Bachelier, 1855.

Un volume in-8 (209x133 mm), xv-(1 bl.)-144-16 pages.  reliure : Demi basane de l'époque. Reliure frottée, dos passé.

Édition originale.
Paul Serret, natif d'Aubenas (Ardèche), est un brillant élève en Avignon; il semble n'avoir aucun lien de parenté avec Joseph-Alfred Serret, celui des formules, polytechnicien, académicien; et parisien. En tant que lycéen, il contribue aux Nouvelles Annales.
Paul rejoint alors la capitale et le lycée Saint-Louis (ainsi que le cours Barbet). Alors qu'il est en Mathématiques Spéciales, il est lauréat du concours général (1848), puis intègre l'Ecole normale supérieure, en 1849.

Mais la belle histoire de ce doué provincial connaît de premiers dérapages. Classé premier en mathématiques à la fin de sa première année d'études à la Sorbonne, il néglige les autres sciences (Chimie et Physique) et se voit contraint de quitter l'école, avec seulement une licence de sciences.

Il débute une carrière d'enseignant dans des établissements privés et continue ses recherches en géométrie, publie assez rapidement un ouvrage didactique ( des méthodes en géométrie ) plutôt original, soutient une thèse de mathématiques en 1859 sur le thème des courbes à double courbure, puis un ouvrage de recherche sur ce qu'il appelle la géométrie de direction (1869).

En 1876, Paul Serret accède enfin à l'enseignement supérieur mais toujours dans le cadre de l'enseignement privé. Une loi du 12 juillet 1875 autorise en effet les établissements privés (en donc les établissements catholiques) à ouvrir des facultés. Consulté, Hermite émet l'avis suivant :
" Je suis cependant dans la nécessité de vous avertir que le talent éminent de M. Paul Serret n'embrasse malheureusement qu'une spécialité un peu restreinte. C'est la géométrie et non l'analyse qu'il représente avec supériorité, tandis que l'analyse vous serait surtout nécessaire.[...]Je crains un peu que M. Paul Serret ne cède à la tentation de transformer la chaire que vous lui donnerez en inclinant à en faire une chaire de géométrie supérieure ne répondant point à votre but immédiat qui est de préparer à la licence. "

C'est d'ailleurs ce qui se passe : 10 ans plus tard, en novembre 1886, Paul Serret présente sa démission, se disant victime d'un complot. La démission est acceptée :
"La vérité est qu'entre vous et tous vos collègues, entre vous et tous vos élèves, il y a une divergence d'appréciation sur la possibilité d'introduire brusquement de médiocres bacheliers-ès-sciences dans les hautes mathématiques". (Delcourt).

Vendu

25 rue du Maréchal Foch   78110 Le Vésinet
tel. 01 30 71 69 85
TVA intracommunautaire : FR87515091171
© Librairie Eric Zink Livres Anciens